Recherche

Dimanche 20 avril 2014 7 20 /04 /Avr /2014 10:06

Par ginette beugnet - Publié dans : ACTUALITES
Voir les 0 commentaires
Dimanche 6 avril 2014 7 06 /04 /Avr /2014 18:58

 

 

 

Le déficit public de la France plus important que prévu en 2013

 

Ce n’est pas une grande suRprise : le déficit public de la France a été plus important que prévu en 2013, à 4,3% du PIB, alors que l’objectif fixé par la loi de finances était de 4,1%. En 2012, ce déficit était de 4,9 %, un chiffre réévalué à la hausse par l’Insee qui a publié ce matin les premiers résultats des comptes nationaux des administrations publiques pour 2013.

La dette publique a également dépassé les prévisions officielles, grimpant à 93,5% du produit intérieur brut l’an dernier contre 90,6% fin 2012, là où le gouvernement tablait sur 93,4%. Elle s’élève fin 2013 à 1.925,3 milliards d’euros, en augmentation de 84,3 milliards par rapport à fin 2012 où elle avait déjà augmenté de 116,1 milliards.

L’objectif sur lequel le gouvernement s’est engagé auprès de Bruxelles de réduire le déficit public sous 3% du PIB en 2015 semble donc très loin. Il nécessitera à lui seul un effort de plus de 25 milliards d’euros en deux ans.

 

 

 

deficit-public.JPG

Par ginette beugnet
Voir les 0 commentaires
Dimanche 30 mars 2014 7 30 /03 /Mars /2014 17:44

 

 

 

Le français sera-t-il la langue la plus parlée en 2050 ?

 

Selon une étude réalisée par la banque Natixis, la langue française pourrait regagner l'influence mondiale dont elle jouissait autrefois.

En 1815, au Congrès de Vienne, les Anglais insistent sur un menu détail.

Ils proposent que le français ne demeure pas l’unique langue diplomatique.

Décision lourde de conséquences aujourd'hui lorsque l’on observe le rayonnement de la langue de Shakespeare.

Mais, cela n'est peut-être pas définitif. Selon une étude réalisée par la banque Natixis, reprise par le magazine Forbes et repéré par Le Monde, la langue de Molière pourrait retrouver son influence d’antan jusqu’à devenir la langue la plus parlée en 2050.

750 millions de francophones en 2050

Selon cette étude, l’expansion du français se fera grâce à la forte implantation dont il bénéficie notamment sur le continent africain, surtout en Afrique Subsaharienne.

Cette zone géographique qui poursuit son développement économique, est amenée à développer l’usage du français notamment grâce au dynamisme dont elle fait preuve.

Selon les conclusions de Natixis, le français devrait donc être parlé par 750 millions de personnes à l’horizon 2050 ce qui en ferait la langue la plus parlée au monde, devant l’anglais bien-sûr mais aussi le mandarin.   

 

 

langue-francaise.jpg

Par ginette beugnet - Publié dans : CULTURE
Voir les 0 commentaires
Dimanche 30 mars 2014 7 30 /03 /Mars /2014 11:21

 

 

 

La France, première destination touristique du monde

 

La France, qui a connu en 2013 un chômage record, peut au moins compter sur sa filière touristique, qui représente pourtant 7 % de son PIB.

Elle reste en effet, et de loin au vu du dernier baromètre annuel de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), la première destination internationale devant les Etats-Unis et l’Espagne.

La France, qui avait accueilli un peu plus de 83 millions de visiteurs en 2012, a, selon l’OMT, enregistré une croissance de sa fréquentation de 6 % en 2013.

Le secteur touristique y génère près de 900 000 emplois salariés directs.

 

 

 

tourisme.jpg

Par ginette beugnet - Publié dans : TOURISME
Voir les 0 commentaires
Samedi 29 mars 2014 6 29 /03 /Mars /2014 17:00

 

 

 

Il faut faire renaitre la théorie de Schumpeter

 

Joseph Schumpeter est un économiste contemporain puisqu’il est décédé en 1950.

Il estime que le fondement et le ressort de la dynamique de l'économie sont l'innovation et le progrès technique.

Selon lui, le progrès technique est au cœur de l'économie et elles apparaissent en grappes.

On constate alors des cycles industriels où, après une innovation majeure, l'économie entre dans une phase de croissance (créatrice d'emplois), suivie d'une phase de dépression, où les innovations chassent les entreprises "dépassées" et provoquent une destruction d'emplois.

Pour décrire ce processus Schumpeter emploie le terme de « destruction créatrice ».

En conséquence, la croissance est un processus permanent de création, de destruction et de restructuration des activités économiques. La « destruction créatrice » est donc la caractéristique du système capitaliste qui résulte du caractère discontinu des innovations.

Schumpeter met en avant le rôle majeur des innovations dans l'impulsion, la mise en mouvement de l'économie sous l'action de l'entrepreneur. C'est par la fabrication de produits nouveaux, l'adoption de procédés et de techniques inédits, l'utilisation de nouvelles matières premières ou l'ouverture de nouveaux débouchés que les structures finissent par changer.

Pour Schumpeter, le profit est la sanction de l'initiative créatrice des risques pris par l'entrepreneur.

L'observation empirique du système économique montre l'existence, à intervalles réguliers, de cycles économiques où des phases de prospérité alternent avec des phases de dépression.

Schumpeter prétend que trois cycles se superposent et expliquent pour l'essentiel l'évolution de la conjoncture :

les cycles courts, qui durent en moyenne 40 mois et s’expliquent selon lui par des variations de stocks,

les cycles moyens, qui durent, eux, entre 6 et 11 ans,

les cycles longs, qui s’étalent sur 40 à 60 ans. Ils seraient le résultat d’innovations majeures : machine à vapeur, automobile.

La « destruction créatrice » désigne le processus continuellement à l'œuvre dans les économies et qui voit se produire de façon simultanée la disparition de secteurs d'activité économique conjointement à la création de nouvelles activités économiques.

Ainsi, Schumpeter s’oppose à Keynes puisque le premier s’appuye sur une politique de l’offre en misant sur l’innovation, créatrice d’emplois t de croissance, tandis que Keynes mise sur une politique de la demande.

Il faut donc être optimiste puisqu’à chaque phase de décroissance, succède une phase de croissance.

En outre, Schumpeter rend hommage aux entrepreneurs qui ont le courage d’investir et d’innover.

Le gouvernement et le Président de la République seraient bien inspirés de relire la théorie de Schumpeter !

 

 

schumpeter-cylcles-economiques.jpg

Par ginette beugnet - Publié dans : ECONOMIE
Voir les 0 commentaires
Samedi 29 mars 2014 6 29 /03 /Mars /2014 08:16

 

 

 

Revalorisation des catégories C au 1er février 2014

 

Un décret est entré en vigueur au 1er février 2014.

Il s’agit de revaloriser les catégories C.

Dans la fonction publique territoriale, 75% des agents relèvent de la catégorie C.

La mesure couterait moins de 200 millions à l’Etat, contre près de 600 millions aux collectivités.

 

 

catégorie C

Par ginette beugnet - Publié dans : ADMINISTRATION
Voir les 0 commentaires
Jeudi 27 mars 2014 4 27 /03 /Mars /2014 06:47

 

 

 

Loi de sécurisation de l’emploi

 

La loi du 14 juin 2013 instaure une durée minimale hebdomadaire de travail de 20 heures, d’une rémunération majorée de toutes les heures complémentaires, de 10% minimum dès la première heure.

 

Cette durée minimale s’applique aux contrats à temps partiel conclu à compter du 1er janvier 2014.

 

A compter du 1er janvier 2016, la durée minimale de travail s’appliquera d’office à tous les contrats de travail à temps partiel (nouveaux et anciens).

 

A compter du 1er janvier 2014, les heures complémentaires effectuées dans la limite de 1/10ème de l’horaire prévue au contrat seront majorées, dès la première heure, à hauteur de 10%, et ce quelque que soit la date de conclusion du contrat de travail.

 

 

duree-du-travail.jpg

Par ginette beugnet - Publié dans : EMPLOI
Voir les 0 commentaires
Samedi 15 mars 2014 6 15 /03 /Mars /2014 20:54

Par ginette beugnet - Publié dans : AGRICULTURE
Voir les 0 commentaires
Samedi 15 mars 2014 6 15 /03 /Mars /2014 07:39

Projet de loi sur la création artistique

 

Aux yeux des ministres du Travail et de la Culture, ces volontaires sont effectivement considérés comme des «travailleurs dissimulés» et devraient donc avoir droit à une rémunération.

 

En face, les détracteurs du projet de loi mettent en avant un risque : le paiement des volontaires pourrait entraîner la fin de nombreuses fanfares, Bagad (formation musicale bretonne) ou autres spectacles de sons et lumières.

 

loi-creation-artistique.jpg

 

Si cela est voté, combien d’associations artistiques et culturelles vont demander une subvention supplémentaire à leur commune afin de pouvoir payer cette dépense supplémentaire.

 

Et en cas de subvention plus conséquente, qui paye ?

 

A priori, le gouvernement ferait marche arrière !

 

 

creation-artistique.jpg

 

 

Par ginette beugnet - Publié dans : CULTURE
Voir les 0 commentaires
Dimanche 9 mars 2014 7 09 /03 /Mars /2014 09:54

 

 

 

Accessibilité 2015 : de nouveaux délais

 

Constatant que la mise en accessibilité des transports collectifs et des établissements recevant du public ne pourra être effective au 1er janvier 2015, échéance fixée par la loi du 11 février 2005 sur le handicap, le Premier ministre a annoncé le 26 février 2014 de nouveaux délais.

 

La loi de 2005 sera complétée par la mise en œuvre des Agendas d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) destinés à procurer plus de temps aux collectivités territoriales et entreprises pour réaliser des travaux d’accessibilité. Pour la grande majorité des établissements (80%), les Ad’AP pourront atteindre trois ans. Pour les établissements de grande capacité et les bâtiments du patrimoine, cette durée pourra être portée jusqu’à six ans, voire neuf ans.

 

Un projet de loi d’habilitation à légiférer par ordonnance sera présenté au mois d’avril en Conseil des ministres pour une ordonnance précisant le régime juridique des Ad’AP publiée à l’été.

 

 

handicap.jpg

Par ginette beugnet - Publié dans : HANDICAP
Voir les 0 commentaires
Mercredi 5 mars 2014 3 05 /03 /Mars /2014 19:05

 

 

 

Frais de Notaires : Augmentation au 1er mars 2014

 

A partir du 1er mars, les droits de mutation, qui constituent la plus grosse partie de ce qu'on appelle communément les "frais de notaire", passent de 3,8% à 4,5% du prix d'un achat immobilier dans l'ancien, soit une hausse de +0,7%. La décision d'augmenter les droits de mutation appartient à chaque département, le gouvernement les ayant autorisés pendant deux ans (jusqu'au 29 février 2016) à compenser la baisse d'une dotation d'Etat aux Conseils généraux. Il s'agit donc d'une hausse d'impôt déguisée et la majorité des départements devrait appliquer cette hausse.

 

Ce surcoût impacte directement le pouvoir d'achat des acquéreurs car les "frais de notaires" sont le plus souvent exclus du financement à crédit. Il faut donc les financer par son apport personnel, ce qui risque de fragiliser davantage les primo-accédants.

 

Si le conseil régional a délibéré en janvier ou avant, la hausse sera appliquée sur les actes signés à partir du 1er mars et cela va donc concerner bon nombre d’acquéreurs ayant conclu une promesse de vente ces derniers mois...

 

Si le conseil régional a délibéré en février comme c'est le cas dans pas mal de régions, l'augmentation n'interviendra que le 1er avril 2014 (selon la règle de l'application à compter du premier jour du deuxième mois de la notification). Si la délibération est notifiée après le 16 avril 2014, la hausse ne concernera d'ailleurs que les actes signés à partir du 1er janvier 2015.

 

 

frais-de-notaire.jpg

 

 

Par ginette beugnet - Publié dans : FISCALITE
Voir les 0 commentaires
Dimanche 2 mars 2014 7 02 /03 /Mars /2014 16:28

Ouverture des marchés d’énergie à la concurrence au 1er janvier 2016

 

Faut-il mettre en concurrence les fournisseurs d’électricité et de gaz naturel ? Quelles sont les nouvelles règles applicables depuis la publication de la loi NOME (Loi sur la nouvelle organisation des marchés de l'électricité) du 7 décembre 2010 ?

 

A compter du 1er janvier 2016, les acheteurs publics devront mettre en concurrence les fournisseurs d’électricité pour leurs sites dont la consommation excède 36 KvA.

 

ouverture-concurrence-energie.jpg

 

 

 

Par ginette beugnet - Publié dans : ENERGIES
Voir les 0 commentaires
Dimanche 16 février 2014 7 16 /02 /Fév /2014 17:54

 

La singularité initiale

 

L’image d’un univers en expansion implique qu’un cataclysme a dû arriver dans le passé.

Si nous inversion l’expansion de l’univers et remontons le temps, nous semblons rencontrer un début où tout rencontre tout : toute la masse de l’univers est comprimée en un état de densité infinie.

Cet état est connu comme la singularité initiale.

 

 

singularite-initiale.jpg

Par ginette beugnet - Publié dans : SCIENCES
Voir les 0 commentaires
Dimanche 16 février 2014 7 16 /02 /Fév /2014 09:53

L’isotropie

 

Nous observons que la vitesse d’expansion est la même dans toutes les directions. Nous disons que l’expansion est isotrope.

 

 

expansion-isotrope.jpg

Par ginette beugnet - Publié dans : SCIENCES
Voir les 0 commentaires
Dimanche 16 février 2014 7 16 /02 /Fév /2014 00:01

La vitesse de libération de la Terre

 

Si nous lançons une pierre en l’air, elle retombe au sol, attirée par l’attraction gravitationnelle de la Terre. Plus nous lançons fort, plus nous lui donnons d’énergie, et plus elle monte haut avant de retomber. Si nous lançons à plus de 11 kilomètres par seconde, elle échappera à l’attraction gravitationnelle de la Terre. C’est la vitesse critique des fusées, et les savants l’appellent la vitesse de libération de la Terre.

 

vitesse-liberation-terre.jpg

 

Par ginette beugnet - Publié dans : SCIENCES
Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés